Démarche participative sur l’aménagement autour de la future station du REM

Client : Ville de Kirkland
Durée du mandat : janvier 2017 à juin 2017

Le projet :

Le Réseau express métropolitain (REM) vise à établir un réseau de transport collectif qui permettra de desservir l’ouest de l’Île de Montréal, la couronne Nord et la couronne Sud. La mise en place de ce réseau nécessite l’aménagement de stations pouvant accueillir le train électrique. Ainsi, une station est projetée sur le territoire de la Ville de Kirkland, au croisement de la rue Jean-Yves et de l’autoroute 40.

L’arrivée d’un tel équipement dans la Ville de Kirkland présente une occasion unique de développer le secteur selon les principes de l’aménagement durable, tout en permettant aux citoyens de bénéficier de la présence d’un réseau de transport collectif de grande envergure. La Ville de Kirkland voit dans ce projet l’opportunité d’impliquer ses citoyens dans une démarche de planification participative, visant à éclairer sa prise de décision sur le futur aménagement de son territoire

La démarche :

Cette démarche avait trois principaux objectifs :

  • Informer les citoyens du projet de Réseau express métropolitain (REM) et des implications pour Kirkland ;
  • Impliquer les citoyens dans la planification du secteur d’étude situé à côté de la future station de REM ;
  • Prendre les décisions les plus éclairées possibles en fonction de ce qui est le mieux pour la collectivité, compte tenu de ce que la ville peut contrôler en concertation avec l’ensemble des parties prenantes.

La démarche participative s’est déroulée en deux temps. Tout d’abord, Convercité a élaboré une stratégie structurante de consultation publique et de participation citoyenne. Par la suite, une rencontre informative et une rencontre participative ont été organisées. La première rencontre a rassemblé 900 personnes et avait pour objectif d’informer les participants du projet de REM et des implications pour Kirkland en matière d’aménagements et d’équipements à venir. La deuxième rencontre, centrée sur les ateliers de travail, a rassemblé près de 200 personnes. Il s’agissait de travailler sur la vision d’aménagement du secteur d’étude, notamment la description de la vision du milieu et de sa complémentarité par rapport aux autres secteurs de la ville.

Le projet en chiffres

0 soirées de consultations citoyennes
0 personnes à la 1ère rencontre
0 questions citoyennes adressées à la Ville
0 participants à la 2e rencontre

Galerie

Boîte à outils

Partagez sur vos réseaux